Être de bons parents : cela s’apprend !




Pour certains, avoir des enfants est un choix. Pour d’autres, c’est un accident, une chose inattendue à laquelle ils ont dû s’habituer. Pour l’une ou pour l’autre de ces catégories, devenir parents est une situation qui effraie, stresse et fatigante. Quel que soit l’âge de l’enfant, les défis à surmonter se multiplient de jour en jour, jusqu’à en perdre son calme au dépit de sa propre santé physique, mentale et affective.

Alors comment s’y préparer ? Comment adopter les bons réflexes ? Comment éduquer correctement ses enfants pour qu’ils arrêtent d’être une source de problèmes ?



Selon les coachs et les spécialistes dans l’éducation de l’enfant, être de vrais et de bons parents s’apprend. Les bons réflexes s’acquièrent au moyen d’un apprentissage ciblé, lequel est avant tout orienté vers le développement sain de l’enfant avant le confort des parents. Afin de décortiquer convenablement les bons et mauvais gestes d’un parent, découvrez les différentes erreurs à éviter lorsque vous gronder vos enfants.

Pourquoi des erreurs, quelles sont leurs importances ? Déjà, il faut connaître que les enfants ne sont pas désobéissants naturellement. Cette habitude leur vient en fonction de l’environnement qu’il voit et vit au quotidien. La responsabilité de leur rébellion revient au final aux parents mêmes, aux amis, aux comportements des instituteurs, à la société…  Aussi, pour simplifier votre méthode d’éducation, commencez déjà par éviter de vous conduire n’importe comment. Si vous y arrivez, vos enfants seront plus attentifs à vos remarques et rendront votre vie plus tranquille.

Les principales erreurs à éviter dans l’éducation d’un enfant




–              Dire que c’est vous qui commandez

être de bon parents - A éviter dans l'éducation d'un enfant

Les parents, stressés par leur quotidien effréné et endiablé, ont souvent tendance à être susceptibles pour tout et n’importe quoi. Quand ils commencent à donner une consigne à leurs enfants et que ceux-ci les désobéissent, ils prennent les choses beaucoup trop à cœur. En effet, bon nombre de parents croient que leurs enfants sont entrain de défier leur autorité. Du coup, ils répondent par la défensive en sortant la phrase qui tue « c’est moi qui commande ». Or, cette phrase est souvent mal comprise des enfants. Ils n’en connaissent pas l’ampleur et ont aussi tendance à le prendre sur eux-mêmes, à l’intérioriser jusqu’à en devenir une peine grandissante et justifier leur rébellion. A la place, prenez juste le temps de discuter avec eux. Pourquoi ont-ils désobéit ? Ont-ils compris ce que vous leur avez demandé ? Souvenez-vous que la logique des enfants n’est pas toujours la vôtre, et qu’il y a un âge pour tout.

–              Contre-attaquer face à une désobéissance

être de bon parents - à éviter de contre-attaquer face à une désobéissance

Généralement, dans les nombreux conflits incluant des parents et leurs enfants, le manque de communication tient une place relativement importante. Le cas se manifeste le plus souvent pour les enfants âgés de 12 à 20 ans, mais cela n’empêche pas de déceler le comportement chez les plus petits. Chacun étant frustré par leurs occupations et/ou leur vie personnelle en général arrive à la maison avec un air fatigué, irrité et sur la défensive. La moindre altercation, même pour un bol de riz, peut éclater en une dispute interminable. Et face à cette situation, les parents tentent d’imposer leur autorité en se mettant à la hauteur de leurs enfants. Grave erreur ! Il est fortement recommandé de ne pas s’énerver. Il y a des parents qui se mettent à répondre aux attaques verbales de leurs enfants et instaurent ainsi un mauvais exemple. En effet, cette attitude provoque plus de mal que de bien. Cela suscite l’anxiété chez l’enfant et induit un sentiment de colère, lequel évoluera en ressentiment mal exprimé et finira par aboutir à des conséquences graves sur sa relation avec ses parents mais aussi envers autrui.

–              Imposer toute une liste de règles

être de bon parents - à éviter dans l’éducation d’un enfant

Les enfants nécessitent un encadrement, certes. Mais au-delà d’une certaine limite, les règles deviennent une sorte de barreau qui emprisonnera votre enfant. Celui-ci se sentira pris au piège et n’aura d’autres alternatives que de se rebeller et vous être désobéissants. D’un autre côté, le manquement à ces règles imposées par les parents eux-mêmes peuvent induire les enfants en erreurs. Si vous cédez à leurs caprices alors qu’auparavant vous leur aviez interdit, ils croiront que vos règles sont optionnelles, qu’ils sont faciles à détourner par des moyens de manipulations. Il est donc impératif de trouver le juste milieu afin d’instaurer un bel équilibre dans l’éducation de vos enfants. Choisissez des règles strictes pour les choses dangereuses. Soyez néanmoins souples sur des sujets moins inquiétants, en utilisant à chaque fois un ton calme et clair pour faire comprendre vos propos.

–              Donner une mauvaise image

être de bon parents - à éviter dans l’éducation d’un enfant

Beaucoup de parents se justifient de leurs actions en évoquant le fait qu’ils sont parents. « Je peux faire ceci et cela car je suis un parent, un adulte, toi non ! ». Qui n’a jamais sorti cette phrase en pleine colère, en manque d’argument face à une situation qui commence légèrement à s’aggraver ? C’est également le cas typique des réactions à ne jamais laisser paraître dans un processus d’éducation de l’enfant. Celui-ci vous prendra toujours en exemple, c’est la nature logique des choses. Un enfant copiera son voisinage direct, c’est-à-dire vous ses parents, et indirect avec la société. Il apprendra à vivre avec l’environnement dans lequel il a été placé lors de sa naissance. Aussi, si vous souhaitez inculquer des valeurs sures à vos enfants, prenez sur vous. Proposez-lui le bon exemple à suivre, et il le fera ! C’est toujours aussi simple que cela sauf qu’il faut de la volonté et de la patience.

Évidemment, suivre à la lettre ces recommandations peut sembler difficile aux premiers abords. Mais avec de la pratique, cela devrait aller sur des roulettes. Et puis, dans la vie d’un parent, tout est source de surprise. Il faut s’accommoder avec les circonstances. Toutefois, les principales règles ne changent pas à savoir une bonne communication, de l’amour débordant pour son prochain et particulièrement pour ses enfants et enfin une pause de détente à partager en famille. Cela contribue toujours à resserrer les liens. Et vous, avez-vous vécu une vie de parent difficile ? Partagez vos expériences.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer